Synthèse des constats

Le coteau, un paysage altéré 

L’analyse et l’inventaire du territoire communal contenus dans le rapport 1988 ont été complétés en 2003, dans la première partie du présent rapport. Ils mettent en évidence les principaux enjeux de l’aménagement communal
Le coteau de Cologny a constitué, jusqu’en 1960 environ, une valeur patrimoniale majeure de Genève et de son lac. Son affectation en zone villa, vers 1950, a été le moteur d’une urbanisation excessive et peu contrôlée, malgré la loi sur la protection des rives du lac, appliquée sur une partie du secteur depuis 1992 Il en résulte un paysage sans harmonie et banal.    
La partie proche de la ville, autour de Trainant et de Bellefontaine, est, certes, mieux préservée. Mais, depuis quelques décennies, l’arborisation est moins maîtrisée. D’une succession de propriétés en parcs, on est passé à un aspect forestier compact avec des clairières exiguës d'où émergent les résidences. L'équilibre entre arbres, espaces ouverts et constructions donnait au paysage de Cologny créé au XVIIIe siècle une réputation de grande beauté. Il est en train de disparaître par excès de végétaux !

Cologny, village discontinu 

Le village de Cologny présente un développement par phases successives sans liaisons entre elles. Un petit hameau initial autour du temple, s’allongeant progressivement, un deuxième hameau autour de la mairie et le long du chemin de la Mairie, puis, en 1977, un quartier, La Planta, construit à l’écart. Enfin, le développement du Manoir et, en 2001, les immeubles de La Louchette. L’absence d’unité et de liaisons va à l’encontre d’une identité claire du chef-lieu communal. 

Cologny, une commune coupée de son lac

La partie riveraine et publique de la commune a une longueur de près de 2,5 km. Le quai de Cologny, route cantonale de première importance, où passent quotidiennement plus de 30'000 voitures, constitue une barrière décourageante et presque infranchissable. Les rives mêmes sont banales et "desséchées“, alors qu’elles pourraient être un site d’accueil exceptionnel pour les promeneurs et les amateurs de loisirs et de sports du lac. 

La Tulette, une urbanisation problématique

La très belle propriété de La Tulette, en zone 5 (villas), est depuis longtemps convoitée pour être morcelée en un lotissement. Récemment, le canton y a jeté son dévolu pour la construction d’immeubles. Situé en bordure de la pénétrante de verdure rive gauche, ce terrain est l'enjeu d’une urbanisation excessive par rapport à son cadre. 

Le territoire communal, des promenades en jachère

Entourée par les grands parcs de la ville, les confins de Grange-Canal et La Gradelle et les échappées vers Vésenaz, Choulex et Vandoeuvres, la commune de Cologny est un espace incontournable de randonnées et de cheminements, agrémentés de vues et de sites remarquables. Certains tronçons longent des routes cantonales et des axes communaux à fort trafic; ils découragent les promeneurs et les randonneurs.