Pierre Koukjian: Haricot magique

Pierre Koukjian

Pierre Koukjian est un artiste et designer  Arménien et Libanais. Son travail s’alterne entre la conception de montres et de bijoux pour de grandes marques et il est l’un des fondateurs de la marque horlogère deLaCour Genève. Son travail d’artiste, est essentiellement axé sur un art résolument contemporain et avant-gardiste, concentré sur de nouvelles techniques et matériaux qu’il applique dans ses conceptions.

Pierre Koukjian est le précepteur du slogan « Since Tomorrow » qui préconise une continuité et un défi quotidien dans le domaine de la création et de la conception. Pierre Koukjian a reçu tout le long de son parcours de nombreuses distinctions que ce soit tant dans son travail de designer comme d’artiste.

Le Musée de l’Horlogerie de Genève possède un garde-temps dont Pierre Koukjian en est le concepteur. Une montre Bichrono de la marque deLaCour dont il en est un des fondateur et dont cette montre a reçu plusieurs récompenses, tel le « Unique Price Design » décerné à Tokyo en 2003 ou une place de finaliste en catégorie design au Grand prix de l’Horlogerie de Genève.

Ses œuvres artistiques, sont présentes dans moult galeries à travers les continents faisant l’objet d’exposition collectives comme personnelles. Déjà, Pierre Koukjian, apparaît aux yeux des critiques d’art comme l’ « Agitateur Post-Moderniste » d’un nouvel art urbain contemporain.

Basé entre Phuket et Genève, Pierre Koukjian, se dit Citoyen du Monde et trouve source d’inspiration au travers de différentes cultures dont il a loisir de découvrir lors de ses voyages ou expositions artistiques. Mais son point d’accroche reste Genève, ville au caractère cosmopolite où l’artiste se plaît à créer et concevoir.

www.pierrekoukjian.com

« Haricot Magique »

Pour Pierre Koukjian, le Haricot Magique est le souvenir des contes de fées liés à son enfance. C'est la magie d'un germe qui donne naissance à une phase de vie continuelle. Cette graine d'acier poli, représente pour l'artiste, ces civilisations anciennes qui ont vénéré la fécondité et la renaissance, cette boucle de vie qui se reproduit à l'infini.

D'apparence phallique ou vaginale, le Haricot Magique fait allusion au cycle de la vie, de la renaissance, de la reproduction à l'éclosion d'un nouveau départ. En acier poli, ses reflets interprètent la reprise du cycle incessant de la fécondation.

Parti d'un sketch ou un dessin, l'artiste modèle en argile le sujet qui lui servira à en faire le support en fibre composite et fera fonction d'enclume à marteler les feuilles d'acier qui constitueront l'ensemble de l'oeuvre.

Les feuilles d'acier sont apposées une à une et martelées sur le support en composite afin de leur octroyer la courbe désirée, puis soudées les unes aux autres. Vient ensuite un long et minutieux travail de polissage à la main afin de donner homogénéité et rendu final à la sculpture.

Pierre Koukjian s'est entouré d'un groupe d'artisans locaux, expérimentés dans la technique du martelage de feuilles d'acier. Une technique très ancienne qui remonte à des civilisations anciennes  de la Mésopotamie ou des Pharaons qui employaient déjà cet art du martelage pour la fabrication de leurs ornements ou sculptures.

De part cette technique, Pierre Koukjian fait un clin d'œil à ses origines Arméniennes et Phéniciennes.

Mensurations :

Hauteur : 2,50 m
Poids : 310 kg