Idan Zareski: Bigfoot

Bigfoot, la sculpture d’Idan Zareski, est un grand voyageur. Il a pour mission d’être présenté à travers le monde.

Déjà exposé en Amérique Latine où il est né, ainsi qu’en Amérique du Nord, il se trouve maintenant en Europe et fera bientôt route vers l’Asie, pour conclure ses voyages en Antarctique, où un concert acoustique privé aura lieu en son honneur avec comme seul public, des pingouins, en tenue de gala bien entendu.Son message, un appel à la conscience, provoquant certaines questions existentielles comme “qui sommes-nous,” et “où vivons-nous vraiment !"
 
Avec ses racines africaines métissées d’une généalogie latino-américaine, Bigfoot n'est pas une dénonciation du racisme comme il pourrait paraître au premier abord, bien au contraire, il s'agit d'un appel pacifique vers l'espoir, un appel à l’unification de la race humaine.
 
Ses pieds énormes représentent les racines de notre passé, telle une ancre qui nous attache à cette terre. Son attitude détendue, ainsi que l'apparence de contemplation qui émane de Bigfoot est en réalité un témoignage: “Peu importe notre race, notre couleur, notre appartenance, ou nos origines, nous sommes tous enracinés dans cette unique demeure.”
A l'aise dans tous les continents, Bigfoot portera ce message de sensibilisation d'une manière pacifique, sans offenser.
 
Né des mains d’un sculpteur Franco-Israélien ayant vécu de nombreuses années en Afrique, Europe, et Amérique du Nord, et vivant présentement en Amérique latine, Idan Zareski, un véritable “globe trotter”, a baigné très tôt dans une soupe multiculturelle.
 
Sa sculpture, un Africain paisible aux grands pieds, est un spectateur passif, observateur de l’inutilité des conflits humains récurants.
 
Bigfoot porte en lui des odeurs de déportations de masse, de travail forcé, d'esclavagisme et d’abus que beaucoup de cultures et religions ont dû endurer à travers les âges.
 
C'est un appel universel qui a pour mission de rassembler et sensibiliser les générations futures à travers l'art.
 
Si l’art est notre véritable espoir vers un monde meilleur, Bigfooten sera le messager.

Keep on walking barefoot Bigfoot... 

© Idan Zareski