Discours de législature

Discours de législature 2015-2020

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,
Mesdames et Messieurs,

Préambule

La nouvelle législature, mise en place au 1er juin de cette année 2015, se doit de fixer les objectifs qu’elle entend atteindre durant ces cinq années.

Compte tenu de la situation privilégiée de notre commune, les autorités municipales ont le devoir de mettre tout en oeuvre afin que l’ensemble des citoyens de Cologny soit satisfait de leur manière de gouverner et de l’utilisation du denier public.

Sécurité

De nouvelles prérogatives de police ont été attribuées aux APM. Le transfert en cours, des tâches entre le canton et les communes s’intensifie, avec en particulier, la politique du Département d’incitation pour la mise en place de synergies dans le domaine de la sécurité.

Dans l’intervalle, considérant le nombre de constructions réalisées, celles en cours et futures, le développement des transports publics, dont le CEVA, suffit à nous convaincre que le nombre d’habitants dans notre commune et plus largement ceux qui transiteront dans le secteur, ira croissant tout au long de cette législature.

Fort de ces paramètres, Cologny entend assumer un rôle de leader, avec l’appui du Département et le partenariat de ses voisins avec qui les contacts sont en cours.

Il convient dès lors de poursuivre notre politique de renforcement des moyens et des infrastructures, animés de la ferme volonté de garantir une sécurité optimale et pérenne de nos citoyens sur le territoire communal et au-delà, régional.

Le rôle avéré de la police municipale en termes de prévention, va perdurer ; un accent sera porté sur le développement accru de la communication.

Ecoles

Le regroupement des écoles du Gerdil et du Manoir est achevé ; les aménagements projetés y ont été réalisés, dont celui de la bibliothèque qui est pleinement opérationnelle depuis la rentrée 2015.

Le Conseil administratif souhaite compléter l’infrastructure par la construction d’un restaurant scolaire et de salles parascolaires sur le site.

Selon les conclusions du SRED, 2014-document 14.010, période 2014-2017, tant pour l’école du Manoir que pour Pré-Picot, nous disposons d’une marge confortable et suffisante en termes de locaux, pour absorber de nouveaux élèves, compte tenu des nouvelles constructions en cours et de celles à venir.

Pour la rentrée 2015, le DIP a décidé d’une reconfiguration des établissements. Ainsi l’école de la commune de Puplinge rejoint le groupe précédemment composé des établissements scolaires des communes de Vandoeuvres/Choulex/Cologny/Pré-Picot. Le Conseil administratif suivra avec la Directrice, Madame Michèle Déchamboux, le passage vers cette nouvelle organisation, notamment en ce qui concerne les conseils d’établissements dont le rôle et la fonction demeurent.

Logement / Entretien des bâtiments

Les travaux d’entretien nécessaires seront effectués afin de maintenir le patrimoine communal en bon état. Les mises aux normes seront appliquées et les possibilités de rationalisation et d’efficience des systèmes de chauffage seront étudiées en tenant compte des critères économiques, environnementaux et de conforts.

Lors de la dernière législature une évolution marquante en termes de perspective de logements a eu lieu. L’acquisition de la parcelle du chemin des Fours, idéalement située au centre du village en zone villa permet d’envisager la construction d’une centaine d’appartements. La création de logements est une priorité pour les autorités communales, mais dans le cadre de ce projet, elles souhaitent garder un environnement où la qualité de vie prime sur le nombre de logements. Elles ne souhaitent pas déclasser ce terrain, afin d’éviter une densification plus importante au profit de la qualité de l’habitat prévalant dans l’environnement immédiat.

Si l’habitat est la priorité, une étude approfondie pour définir les besoins de notre population en termes de typologie d’appartements doit être menée.

Finances

Le Conseil administratif reste déterminé à combattre toute hausse de la fiscalité, dans le transfert des charges du canton aux communes.

Il s’engage à travailler le budget communal annuel en ciblant son attention sur le taux d’imposition communal (centime additionnel), en regard des investissements planifiés (tableau des investissements), de manière à conserver des finances saines sur le long terme tout en maintenant les prestations à leur haut niveau de qualité.

La proposition d’une exonération totale de la taxe professionnelle sera reconduite, ceci afin de maintenir et favoriser le développement des emplois à Cologny.

Urbanisme et constructions

L’acquisition de la parcelle du chemin des Fours est une occasion sans pareil de mener une réflexion globale sur le centre du village. Même si chacun est convaincu que le logement sur cette parcelle est la priorité, une étude urbanistique allant de la Louchette au Gerdil, incluant la villa Chesner et le 28 Capite nous permettra d’étudier de manière globale les besoins en termes de logements, commerces, parkings (privés et publics), salles polyvalentes, espaces verts, de jeux et sports extérieurs, tenant compte aussi de nos jeunes et de nos aînés.

Certaines options ont déjà été prises pour l’ancienne école du Gerdil afin d’agrandir et améliorer les espaces administratifs communaux, une réflexion est également en cours pour accueillir la police municipale dans le nouveau bâtiment du 28 Capite.

Routes et espaces publics

Les démarches seront poursuivies pour réaliser un trottoir le long du chemin Le-Fort afin de sécuriser l’accès des nouveaux habitants du quartier de la Tulette, au bord du Lac.

Une étude en vue du réaménagement du carrefour entre les chemins Boissier, de Bonnevaux et de la Haute-Belotte sera menée afin de sécuriser la traversée piétonne.

L’étude d’aménagement du quai de Cologny, visant à favoriser l’accès au lac, sera poursuivie en étroite collaboration avec les différents services de l’Etat.

Toutes les mesures seront prises pour que le réseau séparatif du quartier du Coq-d’Inde puisse être réalisé.

L’étude pour la création d’un chemin piétonnier le long du chemin des Falquets sera poursuivie.

Le règlement du cimetière sera revu afin de pouvoir garantir une place aux ayants droits.

L’étude de l’aménagement du Pré Byron sera poursuivie.

Sports

La possibilité de proposer des activités d’automne-hiver aux Colognotes sera étudiée, selon la même formule que les activités d’été.

Le local, au-dessus de la rampe d’accès au parking, laissé brut à la construction du Centre sportif, sera viabilisé et aménagé en un nouvel espace de remise en forme.

La politique d’encouragement au sport et au maintien en bonne condition physique sera poursuivie par le biais de la subvention directe de CHF 100.- pour tout abonnement à une activité sportive et par la subvention de CHF 500.- à l’achat de vélo électrique.

Environnement

Profitant de l’obligation de réaliser un appel d’offre pour la levée des déchets lors de la législature précédente, une emphase a été mise sur la gestion des déchets dans notre commune. L’objectif principal de nos actions visait et vise toujours l’amélioration du tri tant qualitativement que quantitativement. L’objectif « tri » s’oriente vers un bilan environnemental plus positif, mais également de manière plus pragmatique permettrait d’éviter la taxe au sac. Afin d’atteindre les objectifs, la révision du règlement communal sur la gestion des déchets a été nécessaire, l’augmentation du nombre de points de récupération est en cours, la participation financière des entreprises à la levée des déchets est en train de se mettre en place. Les entreprises ont été approchées pour trouver des solutions personnalisées avec elles. Cet effort doit être maintenant accompagné d’une communication accrue auprès de la population.

Dans le cadre de la production d’énergie verte, après la réalisation de la centrale photovoltaïque sur la halle de sport, la commune doit étudier toute possibilité permettant l’installation de nouveaux panneaux sur des surfaces même de petite ou moyenne envergure.

Tout effort doit aussi être consenti pour l’amélioration énergétique des bâtiments communaux. Une étude est en cours pour le remplacement des vitrages de la place du Manoir.

Transports et mobilité

Le maintien de la subvention aux abonnements des transports publics ainsi que celle pour l’achat des vélos électriques

La disparition du Proxibus incite les communes Arve-Lac à demander des lignes transversales intercommunales. Pour l’instant avec peu d’écho auprès des autorités cantonales et des TPG, les communes persévèrent néanmoins à défendre leurs besoins.

L’amélioration de la fréquence des bus A et 33, ainsi que la création de la ligne 1 complétant l’offre de la ligne 9, nous autorise à dire qu’elles ont permis d’absorber l’augmentation des personnes se déplaçant en ville, liée à la construction des immeubles de la Tulette et des Cèdres sans créer d’augmentation notable du trafic.

Le trafic reste néanmoins important aux heures de pointe, le matin notamment, sur la route de Vandoeuvres. Avec la construction des immeubles du chemin de la Gradelle, ce trafic ne devrait pas diminuer en aval, mais on ose espérer qu’il soit absorbé par le CEVA tout proche.

Communication, information et manifestations

Après la création du nouveau site Internet communal, le Conseil administratif portera ses efforts sur le développement des nouvelles formes extérieures de communication et des nouveaux moyens digitaux de communication et d’information interactive.

En matière de télécommunications, il poursuivra son action auprès des autorités compétentes, afin qu’une couverture du réseau de téléphonie mobile digne de ce nom soit servie sur tout le territoire.

Un bulletin communal sera édité 3 fois par an.

Le Conseil administratif continuera d’encourager et de soutenir l’organisation de manifestations communales, propices à la fois aux échanges et aux rencontres qui favorisent également l’intégration des nouveaux citoyens et des jeunes en particulier.

Politique sociale

Les aides sociales actuelles qui agissent tant au niveau de l’aide humanitaire internationale en cas de catastrophe, qu’au niveau de l’aide au développement, seront reconduites.

Parallèlement, l’aide locale sera poursuivie en soutenant de nombreuses associations qui travaillent pour la réintégration sociale des jeunes en rupture, des chômeurs et pour les femmes et leurs enfants en détresse.

L’aide aux malades, aux aînés ou aux habitants de Cologny se trouvant en difficultés récurrente ou ponctuelle sera reconduite.

Les défis de cette législature seront de mieux cibler les partenariats les plus fructueux tant au niveau de l’aide au développement, qu’au niveau local ou communal en redéfinissant les critères d’attribution.

Une réflexion doit être menée pour la création d’appartements adaptés aux personnes âgées.

La presse a fait état de deux éléments remarquables de notre politique sociale. Dans un classement des communes genevoises, Cologny est en 3e position pour le nombre de places de crèches (par rapport au nombre d’enfants en âge préscolaire) et en 1ère position pour l’aide humanitaire et au développement.

Notre capacité financière nous permet d’être généreux vis-à-vis de l’aide aux plus démunis, mais chaque aide, qu’elle soit à des personnes de Cologny, à des associations ou groupements, qu’ils soient de Genève ou à l’étranger, doit faire l’objet d’une analyse personnalisée. Les évaluations qu’elles soient faites au niveau du conseil administratif ou au niveau de la commission sociale doivent s’appuyer sur des critères d’attributions encore mieux définis.

Dans le contexte urbanistique, il s’agit aussi d’analyser la demande de logements adaptés à des personnes âgées ou en situation de handicap, voire la création d’un IEPA.

Affaires culturelles

Ces dernières années la commune a pu acquérir plusieurs oeuvres d’art de qualité, essentiellement des sculptures d’extérieur dans l’idée de créer un chemin culturel. Ce parcours allant du Gerdil au Manoir est pratiquement terminé et une brochure explicative de ce chemin est cours de réalisation.

C’est le fonds d’acquisition d’oeuvres d’art alimenté chaque année qui a permis la réalisation de ce projet. Encore bien provisionné, il est proposé de diminuer le montant attribué chaque année afin de permettre, à budget constant, de développer d’autres activités culturelles sur la commune.

Le Centre culturel du Manoir sous l’impulsion de son comité a su développer et diversifier ses activités. Il devient important de redessiner notre politique culturelle globale, afin également de définir les objectifs de notre centre culturel et la mission qui lui est confiée.

Par ailleurs, les activités des institutions culturelles en place continuent d’être soutenues.

Administration

Le départ à la retraite de notre Secrétaire général a été l’occasion de revoir le fonctionnement de l’administration et de manière générale l’ensemble de l’organigramme afin d’assurer le bon fonctionnement de la Mairie.

Bernard Girardet, Maire
Cristiana Juge, Conseillère administrative
Catherine Pahnke, Conseillère administrative