César : La Grande Rambaud (1988)

Oeuvre acquise en 2002
Emplacement : Parc de la Mairie

Avec les poules patineuses, César se renouvelle sans se répéter, animé par sa fascination inventive pour les propriétés de la matière. Ce peuple de poules rappelle la dette qui rattache César à la tradition et qui s’inscrit dans le genre de la sculpture animalière, très codifié depuis l’antiquité. Il procède par l’addition de fragments selon une logique qui ne dépend que de leur propre attitude à l’assemblage "C’est le métal qui dicte la forme de l’ensemble, celle de chacune de ses parties. Les morceaux sont choisis pour leur affinité avec le volume naissant". Les poules sont ainsi créées par addition, sans dessin préalable, dans une sorte d’improvisation intuitive.